C’est quoi être lâche ?

Je cogite depuis le 17 juin( jour de fête des pères)  quelque chose à écrire sur ce que je vis en  ce moment.

J’ai voulu quitter ce monde et j’ai pensé à ceux et celles que j’ai aimés chacun à leur façon, et qui n’ont pas choisi de partir: je veux les citer ici çar je les ai tous et toutes aimés … .chacun à ma façon

Victor-Yves Gozlan, Jean Pierre Levy,Eric Kayadjanian,Christophe Mezerette,Joelle Lamini, Annie Ruelle, Corinne Hadjedj, Bruno Pochan, Thierry Hume, Lionel Bicheret, Brigitte Rodriguez,  Philippe Hadjedj, Jean-Yves Boutéraon, Lionel Lebrun, Richard Marty, Patrick Benkemoun, Dominique Prevost, Didier Falgas, Christophe Vazeille …  qui oublie-je ?

Toute cette jeunesse qui pour la plupart n’ont pas dépassé les  40 voire les 50 ans… Et des personnes qui aimaient la vie, des déconneurs ( hein Didounet ?), des êtes joyeux de vivre (Pas vrai Eric ?), des êtres dont les réflexions vous aidaient à avancer ( hein Gimini ?) Ils sont partis emportés par la maladie alors que rien ne les prédestinait à ce destin? Mais pourquoi ? pourquoi eux/elles tels des anges leur a-t-on coupé les ailes ? ils avaient tant encore à nous apporter… à nous faire avancer pour vivre.

Alors…malgré les coups de poignards que j’ai reçus dans le dos, dans le coeur, dans l’âme, bien qu’ayant pensé les rejoindre, je me suis ravisé. Je suis toujours vivant. Je tente de vivre ou de survivre. Sans le vouloir vraiment je garde la vie, ou la vie me garde,  car il faut se battre contre les ignominies, les mensonges, les incohérences, les histoires qu’ont réécrit, qu’on réinvente … Même si on me répète que chacun est libre de ses choix, y a l’art et la la manière de faire passer ces/ses choix… Ne pas jouer les doubles faces et cracher son venin une fois la porte du frigo réfermée… Mes enfants sont là… Ils savent la vérité… Ils savent mon amour pour eux …au delà des mots… des maux… Ils savent que je sais en donner de l’amour …

Pour l’instant je survis à ma manière… Mais avec le temps la lumière se fera et les ténèbres s’illumineront… sous l’étonnement de tous et de toutes… Et ceux qui m’aiment sauront reconnaitre malgré le nombre de mes défauts, apprendre à différencier le vrai du faux et de la faux. La méchanceté, de la réelle lâcheté, des prétextes fallacieux dits sous des airs de Sainte…

Par son geste lâche, elle ne sait pas encore que je retrouve mon droit de parole et que je  mets de côté le droit de réserve qui la protégeait elle et sa famille … Les masques tomberont…  J’en ai des choses à dire et à révéler et cela viendra  en lieu et temps voulu que ce soit par écrit ou de manière parabolique avec des chansons; qu’on n’y vienne pas y voir de la vengeance ou de l’aigreur comme me l’a dit Grand Corps Malade. Mais bien ma vérité… L’accepteront ou pas ceux et celles qui sauront extraire de leur cerveau un brin de lucidité…

Désolé moi aussi de cet article particulier, mais quand il  faut que ça sorte , ça doit sortir…

P.S … au fait… faites passer si vous le pouvez…

Copyright Albert Labbouz pour désespoir production 30 aout 2018

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s